Actualités CBD & Chanvre

Le HHC a été définitivement interdit en France

0
(0)

Une décision confirmée par le ministre de la Santé

L’hexahydrocannabinol (HHC), un dérivé controversé du cannabis, est désormais totalement interdit à la production, vente et consommation en France. Cette décision fait suite à l’annonce du classement de cette substance comme stupéfiant par l’Agence du médicament. Le ministre de la Santé, François Braun, a confirmé ce mardi 13 juin l’interdiction immédiate du HHC dans le pays.

Les raisons derrière cette interdiction

La loi française est très stricte concernant les substances illicites : l’usage est un délit puni d’une peine maximale de 1 an d’emprisonnement et de 3750 € d’amende. Le HHC était vendu librement sous différentes formes dans les boutiques spécialisées ou sur Internet. Mais face aux risques que sa consommation pouvait engendrer, l’ANSM a choisi de classer cette substance ainsi que deux de ses dérivés sur la liste des produits stupéfiants.

  • Effets similaires au THC : Le HHC était prisé par la clientèle car il était légal avec des effets semblables à ceux du THC, la substance responsable des effets psychoactifs du cannabis.
  • Risques pour la santé : Des travaux commandés par l’Agence du médicament ont montré que le HHC présentait des risques pour la santé similaires à ceux liés à la consommation de THC.

Le CBD au volant également interdit

Cette décision intervient quelques jours après l’arrêt de la Cour de cassation du mercredi 21 juin interdisant la conduite sous l’influence du CBD (cannabidiol), une autre substance présente dans la plante de chanvre. Le flou juridique qui entourait la conduite après avoir consommé du CBD est désormais terminé. En effet, de nombreux conducteurs se sont vu retirer leur permis de conduire après un test salivaire positif au cannabis alors qu’ils n’en avaient pas consommé. Ils avaient en revanche consommé ce fameux CBD, qui n’est pourtant pas considéré comme un stupéfiant.

En savoir plus :  La filière chanvre officiellement lancée en Normandie

Des réactions mitigées face à ces interdictions

Si certaines personnes voient d’un bon œil cette interdiction, estimant qu’elle protège les usagers et évite des accidents de la route, d’autres déplorent que le gouvernement s’attaque à des substances dont les effets psychoactifs sont bien moindres que ceux du cannabis traditionnel.

  • Protection des usagers : Pour certains, l’interdiction du HHC et du CBD au volant permet de protéger les usagers et de prévenir les accidents causés par une conduite sous influence.
  • Débat sur la légalisation du cannabis : D’autres estiment que ces décisions montrent une volonté de contrôler davantage l’usage du cannabis en France alors que le débat sur sa légalisation est toujours en cours.

Quel avenir pour le HHC et le CBD en France ?

Avec ces interdictions, le marché du HHC et du CBD pourrait connaître un coup dur en France. Les boutiques spécialisées et les sites de vente en ligne seront contraints d’adapter leur offre et de trouver des alternatives légales pour satisfaire leur clientèle. Quant aux consommateurs, ils devront se tourner vers d’autres produits sans tomber dans l’illégalité.

Des alternatives pour les consommateurs

Les aficionados du HHC et du CBD devront désormais se tourner vers d’autres substances légales pour profiter des effets relaxants ou antistress qu’ils recherchent :

  • Produits à base de plantes : Certaines plantes comme la valériane, la passiflore ou la camomille sont connues pour leurs vertus apaisantes et peuvent être consommées sous forme de tisanes ou de compléments alimentaires.
  • Techniques naturelles de relaxation : La pratique régulière de techniques telles que la méditation, le yoga ou la sophrologie peut également aider à mieux gérer le stress et l’anxiété.
En savoir plus :  Le H4CBD : une alternative innovante au CBD classique

En conclusion, l’interdiction définitive du HHC en France ainsi que celle du CBD au volant marque un tournant dans la régulation des dérivés du cannabis dans le pays. Si certains déplorent cette décision, elle témoigne néanmoins de la volonté du gouvernement français de contrôler l’usage de ces substances et d’assurer la sécurité des usagers.

Laissez votre avis sur cet article !

Cliquez sur l'étoile pour laisser votre avis !

Notes moyennes 0 / 5. Nombre d'avis 0

Il n'y a pas encore d'avis

Passionné de plantes médicinales, mon intérêt pour le CBD et le cannabis a commencé il y a quelques années lorsque j'ai commencé à m'intéresser aux traitements alternatifs pour la gestion de la douleur. Depuis, j'ai plongé dans la recherche et l'écriture sur le sujet, en partageant mes connaissances sur les avantages du CBD pour la santé et le bien-être. Je crois fermement en l'importance de la recherche et de l'éducation pour aider les gens à comprendre les utilisations médicinales du cannabis, ainsi que pour démystifier les stigmates qui l'entourent.

Avis sur CBDSOL : la marque n°1 du CBD pas cher en Europe

Previous article

L’huile de CBD : une solution naturelle pour soulager les règles douloureuses et l’endométriose

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *